Waresito

Comment calculer le stock minimum ?

Temps de lecture : 7 min.
Publié le 27/04/2023

La gestion de stock est un levier de performance d’une entreprise. Elle permet d’offrir une qualité de service supérieure aux clients et d’effectuer des livraisons rapides et sans erreurs. Il fine, elle a un impact positif sur l’image de l’entreprise et sur sa rentabilité.

Une bonne gestion des stocks est dispensable pour suivre les stocks. Le stock minimum ou minimal constitue un élément clé de cette gestion de stock. Il permet d’anticiper les ruptures de stock ou le surstockage, mais aussi de gagner des délais de livraison des fournisseurs. Qu’est-ce que le stock minimum ? Comment le calculer ? Éléments de réponses.

Les différents types de stocks dans une entreprise

Il existe différents types de stocks dans une entreprise.

Stock minimum

Pour faire simple, le stock minimal désigne le volume de stock en dessous duquel l’entreprise ne doit pas descendre au risque de faire face à une rupture de stocks.

Stock maximum

Le stock maximal est le volume de stocks au-delà duquel vous ne pouvez pas aller pour optimiser la gestion de vos stocks et éviter un surstock.

Stock de sécurité

Le stock de sécurité ou stock tampon permet de couvrir les besoins de la clientèle malgré deux aléas : la demande et le délai, notamment le délai de livraison des fournisseurs.

Stock d’alerte

Le stock d’alerte est le niveau de stock qui déclenche le réapprovisionnement.

+20% d’économie d’échelle 
grâce à une meilleure gestion des stocks tampon

Découvrez comment un groupe industriel international a optimisé sa supply chain et a gagné en efficacité opérationnelle avec Waresito.

Télécharger le cas

Qu’est-ce que le stock minimum ?

Le stock minimum désigne la quantité de produits nécessaires pour répondre aux demandes des clients jusqu’au réapprovisionnement et honorer des commandes imprévues. Il permet de définir l’instant où il faut se réapprovisionner (le point de commande ou point de réapprovisionnement) afin de ne pas toucher au stock de sécurité. Pour rentabiliser l’activité de l’entreprise, le stock de sécurité ne doit être utilisé que dans les situations urgentes. Ainsi, dès lors que le niveau de stock minimum est atteint, l’entreprise doit se réapprovisionner.

Toutefois, ce ne sont pas tous les produits qui font l’objet d’un stock minimal. Et pour cause, il nécessite d’énormes coûts de possession (prix d’achat, coût de stockage…). Seuls quelques-uns doivent y figurer dans des quantités différentes. Pour connaître les produits à prioriser, voici les critères à considérer :

  • Le degré de service que vous voulez offrir à vos clients : plus il est élevé, plus le stock minimum sera important
  • Les imprévus liés à chaque produit
  • Le rapport coûts de stockage/coûts d’opportunité : par exemple, si un produit coûte plus cher en stockage qu’il ne rapporte, il est conseillé de réduire la quantité à commander ou de l’enlever du stock minimal.

Quels sont les produits concernés par le stock minimum ?

En vérité, ils dépendent de l’entreprise. Néanmoins, vous pouvez vous baser sur la loi de Pareto pour identifier les produits qui devront avoir un stock minimum.

Pour rappel, la loi de Pareto considère que 80 % des résultats proviennent de 20 % des causes. Dans le cas du stock minimum, les 20 % des produits en stock doivent représenter les 80 % de la valeur totale du stock. Il s’agit des produits permettant de répondre à la majorité des demandes des clients. Ceux-ci doivent toujours être présents dans l’entrepôt ou le magasin de stockage.

Par ailleurs, la méthode ABC est aussi un moyen de connaître les produits qui devront avoir un stock minimal en les catégorisant :

  • Catégorie A : ce sont les produits qui connaissent une forte rotation et exigeant une vigilance. Ils représentent 20 % des produits et 80 % de la valeur totale des stocks
  • Catégorie B : ils représentent 30 % des produits ou des références et 15 % de la valeur totale des stocks. Ces produits demandent une vigilance moyenne
  • Catégorie C : 50 % des produits ou références représentant 5 % de la valeur totale des stocks. La commande de ces produits doit être diminuée, car ils sont peu demandés par les clients.

Le livre blanc Waresito

Comment faire de la logistique un levier de performance et d’efficacité pour votre entreprise ?

Télécharger le livre blanc

Comment calculer le stock minimum ?

Même si le stock minimum permet à l’entreprise de satisfaire ses clients, il demande d’énormes frais de stockage. D’où l’intérêt de définir les produits qui en feront partie et de savoir le calculer. Le résultat facilite le travail des opérateurs logistiques de la supply chain.

D’une manière générale, la valeur du stock minimum dépend de nombreuses variables, entre autres :

  • Les prévisions de vente
  • Le coût et la quantité de la commande
  • Le délai de traitement de la commande par le fournisseur

La formule pour calculer le stock minimum est la suivante :

Stock minimum = stock d’alerte — stock de sécurité

Comme dit plus haut, le stock minimal permet de déterminer le point de commande. Pour calculer ce dernier, appliquez la formule suivante :

Point de commande = (vente moyenne x délai de livraison) + stock de sécurité

Pour connaître le stock de sécurité, il existe différentes formules. La plus utilisée est la suivante :

Stock de sécurité = vente moyenne x période couverte par le stock de sécurité

L’autre formule de calcul du stock de sécurité sont :

Stock de sécurité = (vente maximale x délai maximum) – (vente moyenne – délai moyen)

Par ailleurs, le stock de sécurité se calcule aussi selon la loi normale avec incertitude sur la demande ou sur les délais. Selon que les incertitudes sur les demandes et sur les aléas sont dépendantes ou indépendantes, la formule de calcul du stock de sécurité change.

 

A lire aussi : Comment calculer le stock moyen ?

 

En savoir plus sur le stock tampon

 

Comment optimiser la gestion du stock minimum ?

Une mauvaise gestion de stock minimum peut entraîner une rupture de stock ou au contraire un surstockage. Grâce à une gestion optimisée, vous réduisez le capital immobilisé de stocks, baissez les frais liés à la gestion du stock minimal et libérez de l’espace dans votre entrepôt.

Comment faire ? Vous avez plusieurs solutions :

  • Classer vos produits par ordre de priorité (loi de Pareto et méthode ABC)
  • Optimiser l’efficacité de l’entrepôt (réduction du temps de stockage, réduction du temps de traitement des commandes…)
  • Planifier les approvisionnements en tenant compte des facteurs qui influencent les opérations logistiques
  • Utiliser un ERP ou un WMS : lorsqu’un produit, une marchandise ou une référence SKU atteint le niveau de stock minimum, le logiciel émet une alerte ou passe automatiquement une commande de réapprovisionnement. Celui-ci se fait alors rapidement. De plus, il utilise les KPI de l’entreprise pour prendre les bonnes décisions.
Aller en haut