Waresito

Gestion de stock : ce qu’il faut savoir

Temps de lecture : 13 min.
Publié le 22/03/2023

La gestion du stock de marchandises tient une grande importance dans une entreprise logistique. Celle-ci peut avoir une influence sur l’ensemble des étapes de la supply chain et par conséquent sur la performance de la société. D’où l’importance de prendre en compte certains critères sur cette partie de la logistique. Le but est d’optimiser les ventes de la société. Découvrez dans cet article le guide complet sur la gestion de stock dans une société logistique.

Qu’est-ce que la gestion de stock ?

Pour commencer, essayons de comprendre les grandes lignes de la gestion de stock. Il faut savoir que dans la logistique, il y a la chaine d’approvisionnement ou la supply chain qui est l’ensemble des étapes de l’approvisionnement à la livraison du produit fini entre les mains du client. Les tâches logistiques débutent par la réception de matières premières qui sont par la suite stockées dans le magasin de stockage ou l’entrepôt. Pour les sociétés industrielles, les produits finis sont stockés une fois l’étape de fabrication ou de production terminée.

Le stock d’une société est composé de plusieurs sortes d’articles, à savoir :

  • Les matières premières ;
  • Les éléments de biens
  • Les produits achetés ;
  • Les produits fabriqués ou en cours de production ;
  • Les produits qui sont destinés à la vente ;
  • Les produits en mauvais état, périmés ou qui sont destinés à être réparés selon leur nature.

Le stockage ou l’entreposage désignent le placement intelligent du stock de manière à pouvoir retrouver et retirer facilement les produits ou les marchandises lors de la préparation d’une commande ou pour la distribution des commandes. Bien évidemment, les produits stockés dépendent de l’activité de l’entreprise. Les sociétés manufacturières ont besoin d’acheter de matières premières ou de sous-produits pour l’élaboration du produit final tandis que les sociétés non manufacturières comme les distributeurs en gros stockent uniquement les articles finis qui seront vendus aux clients.

En somme, la gestion de stock est le processus de gestion des flux d’entrée et de sortie des produits de la société dans le cycle continu de commandes, de stockage, de fabrication, de livraison et de restockage. Pour que cette gestion soit effective et efficace, les entreprises doivent mettre en place des stratégies particulières qui s’adaptent aux besoins de la société et utiliser des outils numériques comme le logiciel de gestion de stock.

A lire aussi : Les types de stocks

Quels sont les enjeux de la gestion de stock ?

Les différentes étapes de la chaine d’approvisionnement sont importantes non seulement pour le développement de l’entreprise, mais aussi pour la mise à disposition d’un service de qualité aux clients. Toutefois, la gestion de stock permet en grande partie à la société d’avoir la capacité de réaliser des venteset garder sa stabilité économique. De ce fait, celle-ci ne doit en aucun cas être négligée.

La santé financière de l’entreprise

En premier lieu, la gestion des stocks a un impact considérable sur la santé économique et financière de l’entreprise. En effet, l’exploitation d’une activité requiert une attention particulière pour la rentabiliser et une optimisation sur tous les points pour assurer son développement. Dans le cas d’une société logistique ou d’une société dotée d’une chaine logistique, une mauvaise gestion des stocks peut avoir de nombreuses répercussions sur l’entreprise.

Effectivement, une gestion non optimisée peut entrainer des pertes financières considérables et dégrader l’exploitation de l’activité. D’autant plus que le stockage est une des parties de la logistique impliquant des couts considérables pour l’entreprise, à savoir :

  • Le cout de la gestion des flux ;
  • Le cout de la maintenance des stocks ;
  • La perte et la casse des marchandises ;
  • Le cout de la maintenance et de l’installation des nombreux outils nécessaires au stockage ;

Par ailleurs, pour compenser les couts engendrés par une mauvaise gestion des stocks, la société sera obligée d’augmenter le prix de ses produits. Cela tournera forcément à l’avantage des entreprises concurrentes.

En résumé, l’avenir financier et l’exploitation de l’activité dépendent en grande partie de la gestion de stock de la société. Elle permet de réduire les couts et d’améliorer la performance de l’entreprise.

L’image de la société…

En plus de garantir la rentabilité de l’entreprise, la gestion de stock influence également l’image de la société vis-à-vis de ses partenaires commerciaux. En effet, la qualité du service proposé par la société dépend de sa capacité à gérer ses stocks. Elle peut honorer ses engagements, proposer des prix concurrentiels…

Pour faire simple, des stocks mal gérés peuvent entrainer des erreurs de commande, des retards de livraison…

… et la satisfaction de la clientèle

Les différentes actions et optimisations menées par l’entreprise ont pour but de mener à la satisfaction de sa clientèle et de les fidéliser. Nous avons pu voir dans les lignes ci-dessus qu’une mauvaise gestion des stocks peut conduire la société à des risques de rupture de stock ou dans certains cas un surstockage. Ces situations causent le mécontentement des clients dont les commandes connaissent des retards, voire des annulations. Bien entendu, l’insatisfaction de la clientèle a des conséquences négatives sur le chiffre d’affaires de la société, car cela dégrade la notoriété de la société et réduit ainsi le nombre de clients, de commandes et de ventes futures.

Les risques de rupture de stock

La rupture de stock est l’une des grandes problématiques auxquelles les entreprises logistiques font souvent face. Effectivement, la rupture de stock est un phénomène handicapant pour la société, car elle peut entrainer un retard, voire une incapacité de prendre en charge les commandes des consommateurs. Il existe plusieurs causes majeures à la rupture de stock, à savoir :

  • Une mauvaise gestion interne comme des lenteurs sur les procédures de commande, des erreurs de répertoriage…
  • Des fournisseurs peu réactifs qui accusent des retards de livraison fréquents sur certaines commandes ou qui font souvent face à une rupture de stock.
  • Une augmentation du nombre de commandes.

Cependant, la rupture de stock peut dans certains cas être moins grave, c’est-à-dire que la société arrive tout de même à reprendre la distribution des commandes des consommateurs après une durée plus ou moins longue. Il s’agit alors de rupture de stock temporaire. La rupture est définitive quand la société fait le choix de ne plus se réapprovisionner sur certaines marchandises.

Une bonne gestion des stocks évite les risques de rupture sur certaines marchandises et l’impossibilité d’honorer les commandes de la clientèle ; et par conséquent leurs mécontentements.

Les risques de surstockage

Une société peut faire face à une rupture de stock, cependant, elle peut également avoir un risque de surstockage en cas de mauvaise gestion des stocks. Il s’agit d’une situation qui peut, comme dans le cas d’une rupture, nuire à la situation financière de la société. Quelles peuvent être alors les répercussions d’un surstockage pour une entreprise ?

En premier lieu, un surstockage entraîne une augmentation du cout de stockage (entrepôt supplémentaire, risque de vol ou détérioration des marchandises, etc.). Comme dit plus haut, l’acquisition et la conservation sont des couts importants dans le stockage. En outre, si la société fait face à une baisse de commande, même provisoire, elle se retrouvera avec une quantité non négligeable d’articles invendus.

Par ailleurs, la société est aussi dans l’obligation de baisser considérablement le prix de ses marchandises pour vendre ses stocks. Cela peut mener à une vente à perte. Par ailleurs, le besoin de fonds de roulement de l’entreprise est déséquilibré. Effectivement, pour le bon fonctionnement du cycle d’exploitation, les dépenses d’achat des matières premières doivent être rentabilisées par la vente des articles augmentée d’une marge commerciale. Toutefois, les excédents peuvent mettre en péril ce cycle et nuire progressivement à l’équilibre financier de l’entreprise.

D’autre part, le stock d’une société peut contenir différentes natures de produits. Ainsi, celle-ci peut par exemple conserver des produits avec une date limite de consommation. Un surstockage entraine la conservation sur de longues durées des marchandises de l’entreprise et les produits périssables risquent de ce fait de se détériorer. Ce qui entraîne l’impossibilité pour l’incapacité de les vendre.

Quelles sont les méthodes de gestion de stock ?

La gestion de stock joue un rôle majeur dans les différentes étapes de la chaine d’approvisionnement, mais aussi sur le fonctionnement général de l’entreprise. C’est pourquoi il est important de mettre en œuvre des méthodes efficaces afin d’optimiser ce pilotage et d’améliorer les performances de la société.

First in, First Out

Premièrement, vous pouvez adopter la méthode first in first out ou FIFO. Il s’agit d’une technique très répondue dans les entreprises logistiques. Elle consiste à vendre les articles entrés en premier dans le stock. Cette méthode est surtout employée pour la gestion de stock des produits périssables et fait part d’une grande efficacité. Et pour cause, elle permet d’éviter les pertes dues au dépassement de la date de limite de consommation de certains produits tout en contribuant à une meilleure rotation des stocks. L’application de cette méthode exige cependant une bonne gestion du rayonnage des stocks de la société.

 Le réapprovisionnement calendaire

Cette technique de gestion de stock a pour but de minimiser les couts et d’augmenter les profits de l’entreprise. Elle consiste, comme son nom l’indique, à commander une quantité fixe de produits qui sera alors livrée selon un calendrier déjà prédéfini. Le réapprovisionnement calendaire nécessite de ce fait une collaboration avec le fournisseur, notamment par un contrat annuel. Cette méthode apporte de nombreux avantages, comme la réduction des couts de production, la satisfaction et la fidélisation de la clientèle, la simplification de la logistique ou encore l’optimisation de la trésorière. Toutefois, le réapprovisionnement calendaire requiert une bonne connaissance du marché ainsi que des marchandises à stocker afin d’éviter les ruptures de stock ou le surstockage en cas de réduction de commande. Pour ce faire, le responsable doit procéder à un inventaire régulier des produits stockés.

La prévision de demande

La prévision de demande est une méthode de gestion de stock qui consiste à faire une estimation sur la demande future d’articles ou de services permettant de faciliter la prise de décision. Celle-ci dépend alors de certaines informations concernant le marché comme les données de ventes historiques ou les questionnaires. Ainsi, cette estimation permet d’avoir une meilleure gestion des stocks de la société. Néanmoins, pour que cette technique soit efficace, l’entreprise doit effectuer une étude de marché permettant de prévoir la demande des clients. Elle est employée généralement pour les nouveaux produits.

Le recomplètement

Pour appliquer le recomplètement de stock, la société doit commencer par définir le volume optimum de stockage de chacun de ses produits. La méthode de recomplètement se résume à commander la quantité manquante au stock pour atteindre le volume optimum prédéfini par la société à une période fixe. Cette technique de gestion de stock est très efficace pour les produits encombrants, les produits périssables, et en général les produits avec une consommation régulière. Elle permet de ce fait de réduire les coûts et d’avoir un contrôle sur les dépenses de l’entreprise. Toutefois, cette méthode peut parfois exposer l’entreprise à un risque de rupture de stock. Le recomplètement requiert ainsi une idée plus ou moins exacte de la vente annuelle des articles proposés par la société. En outre, il demande une grande vigilance pour éviter et prévoir les retards de livraison en cas de rupture de stock.

Que faut-il retenir ?

La gestion de stock joue un rôle très important dans une entreprise, non seulement dans la réalisation des étapes de la supply chain, mais également dans l’optimisation du fonctionnement général de la société. Elle assure la notoriété de l’entreprise, lui permet de diminuer ses coûts de stockage, contribue à améliorer sa rentabilité… De ce fait, le pilotage des stocks de la société requiert la mise en place de stratégie adaptée aux besoins ainsi qu’aux articles vendus par l’entreprise. Une mauvaise gestion peut entrainer une situation défavorable pour la structure.

Aller en haut